• Tentative échouée

    de l'ascension jusqu'au Refuge du Mollard (2236m)

    (abandon à 2200m environ)

    depuis le Parking du Villaron (1733m)

    dénivelé cumulé : 467 mètres

     

     

    Dimanche 19 mai 2013. Après une belle Messe de Pentecôte vécue à Lanslevillard avec le Père Rey, je prends la route pour rejoindre Bessans et le parking du Villaron. Le beau temps montrant une belle résistance aux averses annoncées, je tente l'ascension du Refuge du Mollard (2236m).

     

    Je laisse donc la voiture au Parking du Villaron. Je me mets en marche, et franchis le Pont.

    Echec au Refuge du Mollard

     

     Puis je suis la petite route qui rejoint le hameau du Villaron.

    Echec au Refuge du Mollard

     

    Je traverse le hameau,

    Echec au Refuge du Mollard

     

    et emprunte le chemin au bout de la rue principale, en suivant la direction du Vallon.

    Echec au Refuge du Mollard

     

    Le chemin est d'abord assez plat, le long d'un petit cours d'eau.

    Echec au Refuge du Mollard

     

    Puis il commence à monter.

    Echec au Refuge du Mollard

     

    Un petit bout de sentier sur la droite permet de couper le virage,

    Echec au Refuge du Mollard

     

    puis me revoilà sur le chemin,

    Echec au Refuge du Mollard

     

    que je quitte à nouveau après une épingle à gauche, pour emprunter un autre bout de sentier.

    Echec au Refuge du Mollard

     

    Très vite, je recoupe le chemin.

    Echec au Refuge du Mollard

     

    La nouvelle portion de sentier est plus longue, et monte dans les alpages, près de quelques arbustes.

    Echec au Refuge du Mollard

     

    Le sentier recoupe le chemin,

    Echec au Refuge du Mollard

     

    et poursuit sa montée,

    Echec au Refuge du Mollard

    Echec au Refuge du Mollard

     

    au pied de la Croix de Dom Jean Maurice (3146m)

    Croix de Dom Jean Maurice

     

    Je recoupe encore une fois le chemin.

    Echec au Refuge du Mollard

     

    Malgré la neige de printemps qui est de plus en plus importante, le sentier reste bien visible.

    Echec au Refuge du Mollard

     

    Le sentier arrive sur le chemin,

    Echec au Refuge du Mollard

     

    et le quitte à l'épingle suivante, intersection marquée d'un panneau jaune.

    Echec au Refuge du Mollard

     

    Des marques jaunes sur des rochers sont très utiles quand l'itinéraire est ambigu, ou quand il y a de la neige...

    Echec au Refuge du Mollard

     

    La neige est de plus en plus présente, mais on voit bien le parcours du sentier.

    Echec au Refuge du Mollard

     

    Echec au Refuge du Mollard

     

    Nous nous retrouvons au dessus de ce chalet, bien visible depuis toute la montée, ou presque.

    Echec au Refuge du Mollard

     

    Le sentier arrive sur un premier chemin, excroissance du chemin principal qui permet de rejoindre le Chalet.

    Echec au Refuge du Mollard

     

    Soudain, un bruit semblable à un violent coup de tonnerre se fait entendre.

    Une avalanche se déclenche un peu plus haut...

    avalanche

     

    Je rejoins le chemin principal, complètement enseveli. Un gros tas de neige, le reste d'une ancienne coulée, bloque le passage sur quelques dizaines de mètres. Après un crochet à droite, je reviens sur le chemin...

    Echec au Refuge du Mollard

     

    Après quelques secondes de marche, je m'arrête soudainement à côté d'un trou. J'entends un bruit d'eau.

    En effet, un cours d'eau coule, et assez fort. Il passe quelque part sous la neige.

    Echec au Refuge du Mollard

     

    Un mètre devant moi, il y a ce trou :

    pont de neige

     

    j'aperçois le cours d'eau environ un mètre sous la surface de la neige.

    pont de neige

     

    Rien ne me dit que la neige va supporter mon poids, et la présence de ce trou ne me contredit absolument pas.

    Je risque d'y laisser une cheville ou un genou, et surtout, je risque de ne pas pouvoir ressortir...

     

    Une petite pensée pour ma Maman qui confie chaque matin à Dieu ses enfants ; une petite pensée pour Jacqueline qui m'a bien demandé d'être prudent en montagne ; et surtout, j'écoute le Souffle de l'Esprit en ce jour de Pentecôte, Souffle de vie, Souffle d'Envoi, mais pas Souffle d'orgueil ou Souffle de mort.

     

     

    Devant moi, le chemin, horriblement tentant, se poursuit. Le Refuge est à cinq minutes.

    Echec au Refuge du Mollard

     

    Mais j'abandonne !

     

    Le ciel reflète parfaitement mon moral.

    Echec au Refuge du Mollard

     

     

    L'un des deux entraîneurs de l'Olympique Lyonnais durant les "Années d'Or", Gérard Houllier, disait :

    "Une grande équipe ne perd jamais deux fois de suite."

    Et un grand randonneur ?

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique