• Echec au Col de l'Autaret (3072m)

    Tentative échouée

    de l'ascension du Col de l'Autaret (3072m)

    (abandon à 2655m)

    depuis le Parking des Vincendières (1809m)

    dénivelé cumulé : 900 mètres

     

     

    Mardi 21 août 2012. En ce jour de "grande sortie" au cours de la semaine de vacances estivale à Bessans, Père et Fils choisissent de tenter l'ascension du Col de l'Autaret (3072m), au fond de la longue, très longue Vallée de la Lombarde. Un risque d'orage est annoncé en fin de journée.

    Nous quittons la voiture vers sept heures du matin et entamons la marche, d'abord sur route jusqu'au hameau d'Avérole, puis sur chemin jusqu'au Pont franchissant le Torrent d'Avérole, enfin sur sentier rive gauche du Torrent une fois le Pont traversé.

     

    Echec au Col de l'Autaret (3072m)

     

    Le sentier monte rapidement en longeant le Torrent de la Lombarde, et c'est avec satisfaction que nous apercevons le Refuge d'Avérole, sur l'autre rive, en contrebas.

     

    Echec au Col de l'Autaret (3072m)

     

    Nous poursuivons notre sentier, passons à côté de la Cabane des Bergers, et remontons doucement mais sûrement la très longue et magnifique Vallée de la Lombarde.

     

    Echec au Col de l'Autaret (3072m)

     

    Le sentier descend, remonte légèrement, reste à peu près plat, tandis que le décor change et que de nouveaux sommets apparaissent. Le temps passe, nous avançons doucement dans la Vallée, sans toutefois prendre beaucoup d'altitude, particularité de ce secteur. Vers 2550m, nous franchissons le Torrent de la Lombarde* pour suivre à nouveau le sentier qui est passé rive droite du cours d'eau.

     

    Echec au Col de l'Autaret (3072m)

     

    La vue s'ouvre sur le Glacier de Derrière le Clapier et le fond de Vallée, et tandis que nous contournons les Rochers de Derrière le Clapier, le sentier devient plus raide et semble ENFIN se décider à rejoindre le Col de l'Autaret, quatre cent mètres plus haut que nous.

    Mais nous sommes fatigués, physiquement et surtout psychologiquement, d'avoir marché aussi longtemps au cours d'une ascension loin d'être terminée. Les replats de la Vallée demandent une vraie motivation pour atteindre un objectif élevé et plus audacieux qu'il n'y paraît au premier coup d’œil.

    Par ailleurs, l'inquiétude autour de la formation des orages annoncés pour le soir nous perturbe davantage, car le retour s'annonce long, au vue de la longueur et du relief de la Vallée. Et les premiers nuages arrivent.

    Nous abandonnons donc l'ascension vers 2655 mètres...

     

    Echec au Col de l'Autaret (3072m)

     

     

     

    * Coup de sang ! Vers 2550m, le sentier traverse le Torrent de la Lombarde pour poursuivre la montée rive droite. Pour ce faire, des gros cylindres en béton ont été déposés dans l'eau, couchés, le randonneur marchant à leur sommet dépassant de l'eau. Sauf qu'à quatorze heures, au plus chaud de la journée, lorsque les Glaciers fondent et que les cours d'eau sont bien remplis, les cylindres sont entièrement recouverts d'eau, et franchir le Torrent en les utilisant s'avère dangereux. Nous avons été contraints de traverser le Torrent plus bas, pieds nus, avec le risque de perdre l'équilibre à cause d'un courant fort. Un peu léger pour un itinéraire qui appelle du monde, emprunté notamment par le Tour de la Bessanèse...

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :